Le projet "L’Algérie de la Goutte d’Or"

Le projet est né de l’initiative et de la coopération des Centres Ressources. Décliné sous forme de concerts, soirées festives, expositions, projections de films et de documentaires, thé dansant, tables rondes, débats, lectures d’ouvrages et de contes, le projet collectif « L’Algérie à la Goutte d’Or » comprend plusieurs dimensions - sociologiques, historiques et musicales - développées au cours de quatre journées.

Réaliser un travail de mémoire sur la communauté algérienne à la Goutte d’Or, la plus ancienne du quartier, est une façon de rendre hommage à la richesse de cette culture, aux personnes mêmes qui la font vivre, ouvriers, artistes, intellectuels - femmes et hommes.

C’est également contribuer à faire connaître certains aspects de la vie quotidienne, des années 50 à aujourd’hui, comme la vie dans les cafés algériens (scopitones, artistes populaires …) et l’importance de la musique (un vivier de petits disquaires et producteurs qui ont contribué largement à l’émergence en France du Châabi et du Raï), tout en abordant la question délicate de l’engagement politique de cette communauté pendant la guerre d’Algérie.

couv carnet algérie goutte d'or

Les 3 thématiques principales  :

  1. La vie de quartier à la Goutte d’Or (années 1950/1960) ;
  2. L’histoire de l’immigration algérienne à Paris ;
  3. La musique algérienne.

Les objectifs :

  • Mettre en lumière une période de l’histoire du quartier de la Goutte d’Or (années 1950-1960), fondatrice d’une partie de son identité actuelle ;
  • Montrer les apports de l’immigration algérienne, au niveau de la musique notamment ;
  • Faire évoluer la perception qu’ont les parisiens et franciliens de la Goutte d’Or ;
  • Faire connaître et diffuser cette connaissance auprès d’un large public, en particulier des habitants du quartier de la Goutte d’Or à travers des actions spécifiques en direction du
  • public des scolaires et des usagers des associations ; et également auprès de publics dits « éloignés » : les personnes âgées, les personnes à faibles revenus etc.
  • Développer le partenariat local entre les quatre centres de ressources à travers la mise en œuvre d’un projet collectif.

Mentions légales et crédits